Jacques Iezzi

Exposé à Philippeville – dans le centre-ville

ll travaille tantôt des lames de terre cuite qu’il suspend dans des structures métalliques, tantôt de la terre réfractaire enfumée et de la terre blanche.

Habitant de Carnières, il entame ses études en Arts Plastiques à l’école Normale de l’Etat à Mons. Il s’est initié ensuite à la céramique sculpturale, à l’académie des Beaux-Arts de Charleroi.
Dès 2004, nous avons pu découvrir ses sculptures dans notre région, sur le site du centre géographique de l’Europe des 15, à Oignies. Il est ensuite entré dans le parcours d’Action Sculpture en 2015, avec son Axis Mundi, trait d’union entre terre et cosmos. Cet axe cosmique décrit, voire fonde le monde. La conception spirituelle du monde autour de cet axe permet de visualiser les interactions supposées entre les différents niveaux.