Jacques Iezzi – Doische (Matagne-la-Petite)

Adresse : Le Carmel – rue du Carmel, 8 à 5680 Matagne-la-Petite

Jacques Iezzi travaille tantôt des lames de terre cuite qu’il suspend dans des structures métalliques, tantôt de la terre réfractaire enfumée et de la terre blanche.

Habitant de Carnières, il entame ses études en Arts Plastiques à l’école Normale de l’Etat à Mons. Il s’est initié ensuite à la céramique sculpturale, à l’académie des Beaux-Arts de Charleroi.
Dès 2004, nous avons pu découvrir ses sculptures dans notre région, sur le site du centre géographique de l’Europe des 15, à Oignies. Il est ensuite entré dans le parcours d’Action Sculpture en 2015, avec son Axis Mundi, trait d’union entre terre et cosmos. Cet axe cosmique décrit, voire fonde le monde. La conception spirituelle du monde autour de cet axe permet de visualiser les interactions supposées entre les différents niveaux.

Le Carmel = point de départ d’ARTPentons

Le projet ARTpentons a vu le jour en 2021 à l’occasion de La Grande Traversée, événement festif organisé aux quatre coins de la Province de Namur. Dans l’arrondissement de Philippeville, La Grande Traversée, c’était deux rendez-vous, à Le Mesnil (commune de Viroinval) et à Florennes. Cinq centres culturels – Doische, Florennes, Philippeville, Viroinval et Walcourt – avaient décidé de relier ces deux lieux par un sentier artistique traversant les beaux paysages de la région. Des oeuvres d’art, créées par des artistes et par des citoyens,
garnissaient ce tracé d’une soixantaine de kilomètres.

Un an plus tard, les centres culturels, rejoints par l’équipe de Couvin, proposent une deuxième édition d’ARTpentons. Ils ont décidé de mettre en valeur la boucle Saint-Hilaire à Matagne-la-Petite. Le tracé, long de 2,7km, vous emmènera dans les campagnes et les coins verdoyants du village. Suivez le balisage (rectangle rouge). Toutes les réalisations, créées par des enfants, des ados et des adultes lors de stages et d’ateliers, sont installées à proximité de la chapelle Saint-Hilaire, à mi-parcours.

Centre culturel Action-Sud (Viroinval) :

  • Projet « Tisse ton rêve » : les enfants de 6 à 12 ans ont confectionné attrape-rêve géant et plusieurs « Œil de dieu » colorés qui pendent dans les arbres sur le site de la chapelle.
  • Projet « Freedom » : début juillet, de jeunes adolescents ont travaillé avec l’artiste de Vierves Dirk Hendrikx sur les thèmes de l’identité, de la liberté. Ils ont exprimé leur créativité sur un support original : une porte en bois de récupération. Ils ont également tourné le film « Open doors » d’une vingtaine de minutes durant le stage. Les neuf portes sont à observer sous tous les angles à Matagne.

Centre culturel de Couvin :

  • Projet « Histoires de forêt » : un groupe de 10 enfants a travaillé en illustrant des contes bien connus à l’acrylique sur poteaux de bois. “Se promener dans la forêt et entonner un “prom’nons-nous”, imaginer voir Boucle d’or, et avoir peur de voir le loup. Les forêts enchantées, remplies d’êtres magiques nous inspirent pour dessiner, peindre et imaginer.”

Centre culturel de Philippeville :

  • Projet « Le petit peuple du bois » : les œuvres sont nées de l’imagination des enfants (6-12 ans) du Centre d’expression et de créativité à Villers-le-Gambon. La nature nous offre des trésors qui, sous l’œil de l’artiste et avec quelques touches personnalisées, prennent vie. Inspirés par Jephan de Villiers, les enfants ont donné vie à des éléments naturels trouvés dans la campagne et les bois du village, en créant des personnages, une communauté, un village.

Foyer culturel de Florennes :

  • Projet « Ciel étoilé » : les dizaines d’étoiles en céramique ont été produites par les élèves des ateliers peinture et céramique, et lors de stages organisés par le foyer culturel sur la thématique d’un ciel d’été étoilé. Chaque étoile est décorée différemment ou comporte un mantra.

Centre culturel de Doische :

  • Projet « Créations végétales » : les jeunes créateurs proposent un jardin artistique composé de fleurs en vannerie, ainsi que plusieurs attrape-rêves géants pendus dans les arbres. Tous ces éléments ont été réalisés dans le cadre des activités vacances à Doische.

Les oeuvres resteront en place jusqu’à la fin du mois de septembre sur le site de la chapelle Saint-Hilaire. Cette promenade est accessible à tous, ainsi qu’aux familles avec poussettes.