Philippe Hoornaert (+ Centre de formation de Treignes) – Philippeville

*Croquis de Philippe Hoornaert*

Placer l’art contemporain dans l’espace public, Philippe Hoornaert y a toujours été sensible ! Il a créé, géré et animé le Musée en plein air du Sart Tilman (Liège) pendant près de 20 ans avant d’inviter des artistes internationaux à concevoir et installer des œuvres monumentales dans le domaine provincial des parcs et jardins du Château de Jehay. Il a donc tout de suite été séduit par le projet Action Sculpture.

Philippe Hoornaert s’est formé à l’Académie Royale des Beaux-Arts et à
l’Institut d’Architecture de Liège pour apprendre à maîtriser les techniques de peinture, de dessin, de sculpture.

L’artiste liégeois a imaginé de nouvelles sculptures spécialement pour le projet Action Sculpture : les « C-rayons de soleils ».
Douze crayons aux couleurs chatoyantes pointant fièrement vers le ciel.
L’œuvre proposée est médiane entre travail peint et travail sculpté de l’artiste.
Avec ses « C-rayons de soleils », Philippe Hoornaert fait référence non pas à un soleil (celui de notre système solaire), mais bien à tous les soleils de l’univers… et à notre soleil intérieur.

Un beau partenariat avec le CFT

Après avoir imaginé et dessiné les croquis de ses « C-rayons de soleils », Philippe Hoornaert cherchait une entreprise à qui en confier la fabrication, le centre culturel Action-Sud l’a mis en relation avec une institution viroinvaloise : le Centre de formation de Treignes. Ce Centre d’Insertion Socioprofessionnelle (CISP) agréé organise des formations en soudure et tôlerie pour les demandeurs d’emploi socialement fragilisés. Un public qu’on n’imagine peu coutumier des pratiques artistiques au premier abord.

Dès le lancement de la collaboration, nous avons pourtant assisté à une émulation d’idées. Philippe Hoornaert a présenté quelques esquisses, mais les bénéficiaires ont eux aussi proposé des idées, des croquis. Résultat : cinq sculptures ont été imaginées et créées par les stagiaires du CFT en plus des 12 « C-rayons de soleils ».
L’ensemble est exposé dans l’Espace des Fonderies Saint-Joseph à Couvin.

Le projet de collaboration «Artiste-Stagiaires» est une réussite totale : il pose des passerelles entre le monde rigoureux de la technique et le monde de l’artiste, plus subjectif et laissant toute place à la liberté créative. Nous avons ici la preuve que l’art est ouvert à tous, que chacun y trouve une place et qu’il est très éloigné d’un milieu élitiste, comme beaucoup le pensent encore aujourd’hui.

CONTACT : Page Facebook de l’artiste – Page Facebook du CFT

Les œuvres du Centre de formation de Treignes au Square Louise-Marie :

Les « C-rayons de soleils » de Philippe Hoornaert au Quartier brûlé :


Max Rodhain – Sautin (Sivry-Rance)

6rodhain

Artiste du métal, créateur de formes et de structures, Max Rodhain forge, assemble les métaux pour leur donner vie et révéler leur volume dans l’espace.

« La nature, la plus éblouissante œuvre, est une source inépuisable d’inspiration. Si une sculpture, au-delà de votre regard, attire votre main, alors elle est une œuvre »
Max Rodhain

CONTACT : http://www.rodhain.be – Page Facebook de l’artiste

Les œuvres de Max Rodhain dans le Bois de Bruyère à Sautin :

Une sculpture de Max Rodhain trône également devant le centre culturel de Sivry – rue des Amours :

Jean-Guy Closset – Matagne-la-Petite (Doische)

Son matériau de prédilection est le fer qu’il façonne en objets symboliques variés. Il est sensible au monde qui l’entoure.

Sculpteur passionné, Jean-Guy Closset se définit comme un artiste engagé. Ce n’est pas le « beau » qui l’intéresse, mais bien le message porté par ses œuvres et la démarche conceptuelle qu’elles incarnent. . Ses œuvres véhiculent d’ailleurs, beaucoup de messages symboliques et sémiologiques. Un bel exemple : ses «panneaux de signalisation» détournés nous incitent à respecter un code de la vie : un triangle sur pointe avec une découpe en cœur propose de «céder le passage au cœur»; ou encore un «stop» percé d’un trèfle pour inciter à faire une pause et à goûter au bonheur de vivre …

« Est-ce un effet de vouloir communiquer? Non car l’écoute de l’univers commence par entendre ce qui vient de soi. Oui le message est dans l’âme de l’objet.
Je désire dévoiler une présence hors du temps, alors que chaque élément se rapporte directement au temps. C’est la fusion d’une réalité passée, d’une sensation d’abandon du présent pour aboutir à une prise en charge fragile du futur. Au coeur de la fonction accomplie, s’exerce dans la forme, la pérennité de l’ordre de l’univers. Si je crée une image, c’est pour donner un sens à la vie, dire peut-être ce qui a été dit, mais le dire comme si cela n’avait jamais été dit. »

Jean-Guy Closset

CONTACT : Page Facebook de l’artiste

Les œuvres de Jean-Guy Closset à Matagne-la-Petite :

Luc De Man – Florennes

Le sculpteur gantois Luc De Man est connu dans le monde entier pour sa série d’œuvres sur les cubes. Dix d’entre elles sont présentées dans le cadre d’Action Sculpture.

L’artiste y mêle cubes et sphères qu’il fait dialoguer avec l’environnement
dans lequel les œuvres sont installées. Ces deux formes traduisent tantôt un équilibre, tantôt un déséquilibre entre l’environnement naturel et la création humaine. Les sphères font référence à la vie, au pouvoir de la nature tandis que les cubes sont une interprétation de la Culture et des traces laissées par l’Homme.

CONTACT :  www.lucdeman.be – Page Facebook de l’artiste

Les œuvres de Luc De Man à Florennes :


Luc De Man laisse des traces à Nismes.

L’œuvre Cubes#66 de Luc De Man a été acquise par le centre culturel Action-Sud en octobre 2018 et est installée dans le parc communal de Nismes. Ce cube a été confectionné dans un bloc de pierre calcaire extrait de la carrière Carmeuse à Frasnes.


En mai 2019, l’artiste gantois a travaillé durant une semaine à proximité de l’étang du parc de Nismes pour façonner un bloc de pierre. Il en a fait son #Cubes100.


Son actu :

Luc De Man en résidence d’artiste au centre culturel de Walcourt du 19 au 24 avril 2021 pour créer une œuvre dans le parc communal à partir de deux blocs de granit. À voir librement au cours de votre balade.

Laurent Berbach – Walcourt

Le sculpteur fait un travail de création autour de la notion d’organisation, de la place de l’homme au sein de son environnement, de la société.
Les sculptures de Laurent Berbach sont composées, conçues et peintes sur le mode industriel.
Par l’assemblage d’éléments manufacturés, il propose des formes lisibles pouvant être interprétées.
L’utilisation de l’acier et d’une couleur forte sont quelques-unes des caractéristiques
de l’artiste.

Il souhaite mettre en avant une volonté de puissance, rappeler l’accélération de notre société de consommation mais également l’importance des traces que l’être humain peut laisser de son passage.

CONTACT :  www.elbe-sculpture.com

Les œuvres de Laurent Berbach à Walcourt :